Quelques mots de Jean-Pierre BAJART

En 1976, quand j’ai mis les pieds pour la 1ère fois à l’école en tant qu’étudiant, je n’imaginais pas que j’allais en sortir à bac+45. Aujourd’hui, une page se tourne, je quitte l’ENSAIT le 30 septembre prochain. Je quitte l’école avec une certaine nostalgie bien sûr, mais je suis heureux de la quitter à un moment où elle va bien. Les indicateurs de l’école et les évaluations par l’HCERES et la CTI sont bons.

 Depuis 1997, date à laquelle j’ai été nommé directeur de la formation, à quelques mois près, je suis toujours resté dans l’équipe de direction. Je suis fier d’avoir participé à l’évolution de la formation de l’ingénieur textile. Avec les directeurs successifs, les directrices et directeurs des Relations internationales et des relations avec les entreprises avec l’appui nécessaire du service communication, nous avons ouvert la formation des ingénieurs à l’international après la semestrialisation des enseignements, le passage aux systèmes de crédits ECTS, le développement des stages et des projets et l’apport de plus de sciences économiques et humaines dans la formation.

 Parallèlement, j’ai participé au développement de l’apprentissage et au développement des services de l’école et aux étudiants apportés par l’informatique. Je remercie les enseignants pour avoir adhéré à ces évolutions qui ont pour conséquences parfois de les contraindre à diminuer une part de leur enseignement. Nos métiers ont changé, moins d’enseignements en face à face pour plus de tutorats et quelques charges administratives. Je voudrais remercier les personnes qui m’ont accompagné dans ces changements et plus particulièrement les collaborateurs du service des études, qui sont des acteurs essentiels dans l’accompagnement de la direction de la formation. La mission apprentissage était passionnante. J’ai beaucoup apprécié les relations avec les entreprises, les anciens élèves, les apprentis, les tuteurs universitaires et Formasup. Ces derniers mois, j’ai aimé passer les relais à Christine Campagne pour cette mission, comme j’ai apprécié passer le relais à Stéphane Giraud pour la mission concours. Enfin, je souhaite vraiment remercier de manière particulière Elise Ternynck d’avoir pris progressivement la responsabilité de la Direction de la formation à un moment difficile où, le Directeur Eric Devaux, m’avait demandé de reprendre du service. J’ai dû prendre le relais, en pleine réforme pédagogique. Elise Ternynck a mené la réforme avec une grande maîtrise. Elle s’est adaptée à cette fonction de manière remarquable en me soulageant d’un poids énorme. Je suis heureux qu’elle ait accepté le poste de directrice de la formation.

Je pars serein, je sais que l’école est entre de bonnes mains pour poursuivre son évolution, avec le but essentiel de favoriser l’insertion professionnelle de nos jeunes diplômés. Je suis fier d’avoir participé avec vous à l’évolution de notre belle école. Merci mille fois, pour les messages sympathiques reçus ce jeudi 12 septembre, pour les petits cadeaux quotidiens. J’ai été amusé par la démarche et surtout très touché. Le plus beau cadeau est la reconnaissance que vous m’avez témoignée par ces gestes. À chacun d’entre vous, je souhaite le meilleur pour l’avenir.

Jean-Pierre Bajart